• A la manière de"junko" quelques truc ecrits, de la journée qui s'écoule et d'une petite histoire

    Une petite sélection de citations qui font du bien à la tête et aux zygomatiques


    « Écouter, c’est renoncer à la rage de vouloir conclure. » Flaubert

    « La folie, c’est de se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. » EinsteinEinstein

    « Il est plus facile de sortir de polytechnique que de l’ordinaire. » De Gaulle

    « Il avait une idée fixe et s’étonnait de ne pas avancer. » Prévert

    « Il y a tellement d’erreurs à commettre dans une vie qu’il serait dommage de toujours faire les mêmes » ….

    « Rien n’est permanent sauf le changement » Heractite

    « Le véritable voyage, ce ne serait pas d’aller vers de nouveaux paysages mais d’avoir d’autres yeux. » Proust

    C'est ce que je n'arrête pas de me dire, et pourtant .

    aujourd'hui, j'ai pas arrêté de ne rien faire. ça a commencé par un petit déjeuner grand déjeuner en famille qui a dégénéré en bataille guilli avec les filles sur le canap'

    ensuite, j'ai passé des heurs sur mon ordi pour copier mes cd et les mettre sur les Mp3 de mes filles.

    j'ai souhaité un joyeux anniversaire à ma soeur, j'espère qu'on a été nombreux.

    Ensuite, j'ai nos valises, on pars chez mamie demain.

    Puis, j'ai pris un bain.

    On a dîner

    depuis je suis sur mon ordi + télé.

    Je n'ai pas regardé une multitude de série télé, non non non

    j'ai fait une giga batterie de quizz débile sur facebook. Vraiment débile et parfois drôles. J'ai retrouvé un copain de classe de 6è dont je ne me souviens pas.

    Je ne regarde pas le belattar show que je trouve navrant.

    J'ai regardé sur canalblog quels sont mes visiteurs, ils semble que le plus assidu soit moi.


    "Elle se promène sur le bord de cette route sinueuse, un peu à la campagne, pas trop loin de la ville. Elle n'est plus jeune et pas encore vieille. Elle ressasse. Dans sa tête ne sait pas quoi choisir. Elle voudrait être encore crédible en pimpante. Ses rides , qu'elle croise parfois par inadvertance lui mettent le doute, c'est comme si elle se prenait en flagrant délit de ridicule. C'est idiot, se dit elle. « Tout ça n'est qu'une question d'apparence de préjugés. Mais que sommes nous d'autre? Une somme d'action que l'on ne livre pas dans la rue en passant. » Aussi bien elle pourrait se contenter de se qu'elle a. C'est pas si mal après tout. Son mari l'aime toujours, ses enfants ont encore besoin d'elle. Son boulot, ça va. Quelques responsabilités en plus cette année, une augmentation et un certain crédit du a son expérience. Elle ressasse. « Je suis une aigrie qui veut pas vieillir. Rien que de très banal en somme. » Elle voudrait avoir 10 ans de moins, pas plus pas moins, 20 ans, c'est trop jeune, on est con à cet âge. Elle se dit qu'a un certain moment elle aurait pu prendre un autre virage. Elle était bien trop occupée à en vouloir à la terre entière, pour se consacrer à sa vie, pour se mettre au boulot pour de bon.

    Elle se voit, elle se rêve, encore jeune. Les cheveux long. Elle a toujours voulu avoir les cheveux longs, mais ils sont fins et mou. Elle ressemble a un chat mouillé. Elle se voit marchant dans la ville. Elle se détache de la foule. Les passants la regardent. Ils savent qui elle est. Personne ne l'aborde. Elle impose le respect. Elle s'assoit a la terrasse d'un café. Deux serveurs se précipitent, obséquieux et émus. Il lui servent un Maadaame mielleux Ça la fait sourire. Elle sourit. Je suis ridicule. Encore et encore à rêver sans espérer.

    Il fait nuit maintenant. Elle se déporte légèrement au grès de ses pensées maladives. Une seconde elle ouvre les yeux. Une lumière aveuglante apparaît. Surprise elle s'arrête.

     

     

    Il est fatigué, pressé, son dernier client l'a retenu plus qu'il n'aurait voulu. Il est en retard. Il doit rentrer chez lui, prendre une douche, se changer et partir à un xième " dîner d'affaire " Décrocher un contrat, encore. Il ne sait plus pourquoi il fait ça, mais il le fait. Il faut le faire, il le croit. Il sort du bureau en courant, il ne pense pas, ce soir encore il est le lapin d'Alice. Il fonce au parking, sort ses clefs de voiture, les fait tomber avant d'ouvrir. Il peste. Il jette ses dossiers sur la banquette passager. Il sort du parking en faisant crisser ses pneus. Il déteste ça. Ce revêtement de M... qui crisse pour un oui ou pour un non! " Il ne roule pas si vite que ça! Il s'agace encore aux feux. C'est pas son jour. " Pousse toi! Tu la bouge ta charrette? "

    Enfin, il sort de la ville; Il y a moins de monde, il peut accélérer, il espère récupérer un peu de temps sur le trajet. Il met la radio, cherche une station sans blabla. De la musique tranquille, mais pas du classique, ça l'endors, pas du rap, ça le crispe. De la variété, pas du R&B, c'est nul. Enfin il a trouvé. C'est entraînant, pas violent, ça passe tout seul. Il allume une cigarette, ouvre la fenêtre. Ça va mieux, il se détend un peu. En rentrant, un bisous à sa femme, a ses pitchous, qu'il ne verra pas vraiment. Ça l'attriste, mais, bon, faut ce qu'il faut. Il se rattrapera pendant les vacances. C'est un peu absurde, mais c'est pour eux qu'il travaille. Pour eux qu'il ne voit pas parce qu'il travaille. Mais il vivent dans une chouette maison, les enfants font plein d'activités, ils sont heureux. Il s'en sort bien dans la vie. Ça aurait pu être pire. Ses profs ne pariaient pas sur lui. Ça le fait sourire. Il y pense  quand il a un coup de blues, quand il ne sait plus pour quoi il court. Aujourd'hui, il vit bien mieux que tous ses profs réunis.

    Il aime bien cette portion de route. Il n'y a jamais personne. Il l'a connaît par cœur. A cette heure, il en profite moins. C'est la matin qu'elle est belle, sinueuse sur la campagne, avec la brume qui se lève. Une seconde il baisse les yeux, écrase sa cigarette dans le cendrier. Il relève la tête, une forme étrange se dresse devant lui. Il écrase le frein, tourne le volant, pas trop, il sait que les bas côtés sont dangereux. Sa voiture avance, toujours, ne dévie pas d'un fil."



     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Namfarang
    Mercredi 15 Avril 2009 à 21:38
    Namfarang
    Coucou!

    Fait plusieurs semaines que je passe, que je lis ce qu'il y a à lire et que je ne sais que commenter.
    Et pour que tu ne croies pas que je t'abandonne, je te laisse ce message sasn aucun sens - juste celui de te passer le coucou et les bisous accompagnants
    2
    Jeudi 16 Avril 2009 à 21:38
    Lartémizia
    Pour ta collection de citations
    "Heureux les félés car ils laissent passer la lumière"

    "Le question ne se pose pas, il y a trop de vent" Boris Vian

    "Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet"
    Courteline

    Une petite en anglais pour le fun :
    "You pay peanuts, you get monkeys".......

    Et juste un petit mot perso, je viens de découvrir que tu revenais ici; j'en suis bien contente. Vais pouvoir venir te visiter régulièrement, même si je ne laisse pas de message à chaque fois...
    Bisous à toute la famille
    3
    Mardi 21 Avril 2009 à 21:38
    Onze
    Namfarang
    Tu as bien fait, je me posais la question, justement. Merci d'être passée et de me faire signe.
    4
    Mardi 21 Avril 2009 à 21:38
    Onze
    Lartemizia
    "Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière" J'aime bien celle là, elle est de qui? bises à toutes les 3. Vous allez bien?
    5
    Jeudi 23 Avril 2009 à 21:38
    Lartémizia
    Malheureusement, je ne sais pas de qui elle est. Je l'ai trouvée sur internet. J'en ai une autre, moins ludique mais qui donne à penser : "Soyez résolu de ne plus servir et vous voilà libre." La Boétie...
    Nous allons bien. Je bosse comme une folle sur mon expo avec un rare plaisir et les filles ont repris le chemin de l'école pour cette dernière ligne droite avant les grandes vacances. Il y a de l'essouflement dans l'air mais elles restent bonnes élèves ce qui est une chance pour moi
    Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :