• Défi,

    soleil_mC'est pas que j'ai une vie de merde, mais c'est que... en fait, c'est vachement dur de se forcer à écrire tous les jours un truc sympa, cool, histoire de se dire que : -"oui, ma vie est chouette!"

    Je suis convaincue que c'est un bon exercice pour arrêter de se la péter martyre de la vie, antisocial, je perd mon sang froid,  Dieu et Sarkozy notre président bien-aimé bling bling, savent qu'il y a pourtant de quoi, mais bon, en fait, ça m'ennuie. Le bonheur est ennuyeux? Argh! Ne me faites par écrire ce que je ne pense pas. Le bonheur n'est  ennuyeux, ni à vivre ni à écrire, parler ou chanter. Il faut juste avoir le talent nécessaire. Et comme beaucoup, je ne l'ai pas.  J'ai la verve bien plus généreuse quand il s'agit de critiquer, casser, râler...

    Or donc, ceci pour dire que je laisse tomber le défi que je m'étais lancé à moi- même de venir ici étaler sous le nez du monde entier, de l'univers et du reste, mon obscène bonheur. Oui, c'est indélicat après tout, y a des gens qui souffrent, merde, un peu de tenue, voyons! Surtout si je me fie a mes statistiques et aux commentaires que mon public chéri  laisse quotidiennement sur ce sublime pour ne pas dire génial blog que voici, ici, là ... Juste en dessous des textes ... Il est plus sage, plus généreux, plus mieux que je cesse.

    D'aucun diront que je suis lâche. Allez y! Dites le ! Rien à péter! D'autres diront:"- ??? ... Pourquoi, lâche??? " Eh bien je répond : "- Je sais c'est pas moi, faut leur demander."

    Oui !  Oui, je suis de très bonne humeur, sans raison, juste là maintenant, je sens, vous savez cette sensation dans la tête et au creux du ventre, (enfin moi ça se situe là, la sensation de bonne humeur, le bonheur quoi) alors que aujourd'hui je suis passée par plein d'humeurs différente. Dans le désordre, j'ai eu peur, je me suis sentie en colère, fatiguée, concentrée, angoisée. là, maintenant là je me sens de bonne humeur et je sens poindre une autre sensation : la lassitude. Vui, j'en ai assez de dire des conneries, alors pour finir, Fin.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mai 2009 à 21:38
    Lartémizia
    C'est dur à raconter le bonheur? Surement oui, mais je crois que c'est encore plus dure à commenter.D'où peut-être le nombre incalculable de commentaires que tu auras reçu. Et pourtant, j'aimais bien venir te lire...
    Et coté commentaire, je dois avouer que chez moi, c'est pas mieux. Mais écrit-on pour les commentaires?
    Bisous Bella
    2
    akynou/racontars
    Lundi 25 Mai 2009 à 21:38
    akynou/racontars
    Moi j'écris que pour avoir des commentaires. Je me la pête grave dès que j'en ai plus de cinq (ce qui est rare).
    Blague dans le coin, je suis incapable d'écrire un truc comme ça juste pare que c'est un moment heureux. D'abord, je ne sais pas ce que c'est qu'un moment heureux. J'en raconte plein. Mais c'est toujours mêlé d'autre chose. Et en plus, lire des trucs qui dégoulinent de bonheur, ben, je m'ennuie un peu, ça manque d'aspérité, de relief, de vie ?
    Mais je trouve l'initiative de Luciole intéressante et courageuse. Lutter contre la morosité ambiante, il faut avoir de sacrés ovaires (une paire au moins)… C'est complètement à contre courant.
    Bisoux à la famiglia…
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :