• "Je dis enfin stop à la pression"

    "Je dis enfin stop à la pression"Il s'agit d'un livre que j'ai reçu gratuitement, pour peu que j'en parle sur mon blog. A partir de là, j'avais le choix. Le mettre de côté et en parler vite fait, ou prendre le temps de le lire pour en dire ce que j'en pense. j'ai pris le parti le plus difficile pour moi, mais aussi le plus enrichissant. Ça a donc pris un peu de temps, c'est qu'il faut bosser un peu, y a des devoirs et tout, mais après lecture, voici ce que j'en pense.

    J'ai aimé.

    Voilà, c'est fini.

    Mouha haha haha! Non, je vais dire pourquoi.

    Le livre nous proposent 5 étapes pour se libérer, et dans ces 5 étapes, chaque fois, deux chapitres : "Je prends conscience", avec témoignages à l’appui, puis "Je passe à l'action" avec des petits exercices. C'est ludiques, simple et très parlant.

    Les eux auteurs, Audrey Akoun et Isabelle Pailleau sont les championnes de la déculpabilisation. Leur humour bienveillant rend cette lecture à la fois divertissante et enrichissante. J'ai pouffé plus d'une fois, ce qui est plutôt rare quand on lit ce genre d'ouvrage.
    C'est un  livre de chevet. On peu y passer un moment, le poser, y revenir, faire des annotations, les auteurs nous encouragent même à le lire un crayon à la main.

    Donc, si vous avez la pression, au boulot, à la maison, en famille, n'importe où et que vous ne savez pas trop comment vous en sortir, ce livre est un très bon manuel. Je vous conseille même de l'emporter partout avec vous pour le ressortir en cas de besoin. Car comme le disent les auteurs dans leur dédicace, "La pression n'est bonne qu'en terrasse et bien fraiche."

    Du coup, sous l’impulsion de cette lecture et en m'en inspirant, j'ai écris une lettre ouverte à mon entourage et à ma plus proche "amie": la culpabilité.

    J'ai accepté le fait de ne pas vivre bien la pression. Oui, je vis ça très mal, et c'est bien.

     

    "J'ai choisi de mettre fin à une carrière internationale de reine de l'humanité. Ma famille, beaucoup de mes amis n'ont pas compris mon choix. Certains d'entre eux ont été déçus. Mes décisions ont eu et ont un impacte sur les personnes vivant avec moi. Mes enfants n'ont pas d'Iphone, mon ex n'est pas devenu le prince consort. Je culpabilise et les remarques de mon entourage (Tu es lâche, fainéante, pauvre fille, fille perdue, je t'aime mais ne te supporte plus, ce que tu es me fait trop souffrir...) entretiennent ma culpabilité. Cependant, chère culpabilité, je te signifie ton licenciement sans indemnité. Je suis ce que je suis, je suis bien comme je suis. Et je t'emmerde.

    Chères personnes qui véhiculent cette culpabilité par vos injonctions et remarques désagréables, doucereuses et j'en passe, sachez que vous me faites souffrir, que cette souffrance est inutile et contre productive. De plus, je ne vois pas pourquoi je deviendrai celle que vous souhaitez que je sois. Votre désir vous regarde. Je n'en suis pas responsable et ne peux rien pour vous. J'ai besoin de me sentir moi, selon mes propres valeurs. Je serai plus heureuse si je me sens aimée et soutenue telle que je suis et dans mes choix quels qu'ils soient. Mais si vous ne le pouvez pas, vous pouvez rejoindre la culpabilité et partir en vacances avec.

    Donc, à partir de maintenant, soit vous m'aimez et me soutenez, soit vous allez voir ailleurs, et ce, en silence. Merci."

     

    Comme vous voyez, ce livre devrait être remboursé par la sécu, bien qu'il ne soit pas très onéreux, 11,90€.

    EDITIONS EYROLLES  ; LA FABRIQUE À BONHEURS


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Décembre 2014 à 05:22

    BRAVO !


    Tu as bien fait d'en parler et de mettre le pitch en avant. Cela semble être un bouquin sensé. Je ne l'achèterai pas pour moi, parce que ça y est : question d'âge (c'est important aussi dans l'évolution), je me suis " affreusement " coolifiée ! J'emmerde tout le monde aujourd'hui.


    Mais je l'offrirai à de plus jeunes.


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :