• je ne sais pas ce que j'ai,

    il est parti

    je ne sais pas ce que j'ai,Je ne sais pas ce que j’ai, il est parti, tout me coute aujourd’hui. Il est parti. Me lever ce matin a été une épreuve. Il est parti. J’ai cru trouver du réconfort sous ma douche, mais j’ai été déçue, il est parti. J’ai déjeuné sans appétit et suis allée travailler d’un pas lourd, il est parti. Le ciel triste accompagnait mon humeur, je n’ai même pas su en rire. Chaque visage croisé était une déception. ce n'était pas lui. J’ai passé ma journée à répondre au téléphone en sursautant. Tout me lassait, je ne trouvais gout à rien, il est parti, ni l’humour de mes amis, ni la promesse d’un bon diner n’a su me tirer un sourire. Je me traine, il est parti, vide, il est parti, cherchant je ne sais quoi autour de moi, derrière chaque porte, derrière chaque seconde à venir. Il est parti. C’est épuisant. Je ne sais pas ce que j’ai ! Il est parti

    Ce soir je me repose de cette journée morose. Je ferme les yeux, je vois son regard dans le mien, clair, attentif, je fais le vide. Je vois sa bouche. Je cale ma respiration : Respirer, souffler. Une sa main sur mon ventre, la caresse de ses baisers, une sa main sur ma poitrine, je fais le vide de toutes pensée. Je ne retiens aucune toutes les images. Son corps au dessus du mien. Mon corps épuisé en manque se rebiffe. Je me rue dans le vide vers le souvenir de son corps. Des spasmes me secouent, souvenir des jouissances d’hier. Je me concentre encore plus. Respire ! Souffle ! L’air il va et vient doucement dans mes poumons en moi. Ma respiration déraille, elle est courte. Je ne sais pas ce que j’ai, c’est infernal. On dirait que je suis trop fatiguée de cette journée de son absence pour me concentrer. Je sens que je ne pourrai pas dormir dans cet état. Je suis agacée, insatisfaite, comme contrariée en manque de quelque chose lui.

    Je ne sais pas ce que j’ai. Il il ne se passe rien est arrivé dans ma vie. Rien de il est spécial. Il faut je ne veux pas l’admettre, je dois être fatiguée amoureuse, il faut que je me repose je me laisse faire, c’est tout. Même si ce n’est pas le moment, même si ce n’est pas dans mes plans. On ne peut pas tout contrôler, par moment il faut vivre sa vie comme elle vient, cesser de vouloir refuser. C’est pas comme si c’était grave, c’est juste de la fatigue de l’amour. Il suffit de se laisser aller.

    toile : Egon Schiele


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    iLaëti
    Mardi 12 Novembre 2013 à 20:08

    J'adore !! (je me sentais exactement comme ça hier). C'est très beau, merci :)

    2
    Mardi 12 Novembre 2013 à 22:43

    iLaëti : Merci à vous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :