• Je voudrais...

    la_douleurJe voudrais écrire, mais je suis bouffée par mon boulot. Je n'ai plus le temps de rien, même plus celui de rêver, et ça c'est pire que tout. Je me débat dans un quotidien qui n'est pas désagréable, mais pas suffisant. Ma vie de famille est heureuse, mais je ne supporte pas cette sensation que les jours se succèdent sans autre sens que celui de se succéder. J'étouffe, j'angoisse, et je ne supporte plus grand chose, particulièrement mon travail. Il n'est pas si terrible, mais je m'y sent mal. Je pense que je le vivrais mieux si je ne le faisais pas à temps plein. Mais... Je n'ai pas le choix, pas pour le moment en tout cas. Mon contrat est de 6 mois, il m'en reste 4. 4 mois à tenir encore, il me faut tenir bon. Et après? Evidemment, je partirai de ce boulot là. Mais pour faire quoi? Je m'interroge sur tout. Je ne sais plus si mon envie de bosser dans "l'aide aux autres" est encore valide. Suis-je crédible dans ce domaine (en terme d'emploi)... Je me pose des centaines de questions, a m'en faire mal à la tête. Je ne me pose plus de questions assommée par trop de questions. J'ai fais, il y a quelques années, un bilan de compétence. Le résultats était que j'avais un métier et que je devais le continuer. A ce constat vient s'opposer quelques problèmes. Ce boulot que j'aime est très difficile à faire. Il demande que l'on soit capable de se vendre, d'aller de l'avant, de créer sa propre clientèle. De plus, il s'exerce sur un temps décalé. Ce n'est pas un problème en soit, mais il le devient face à mes enfants. Ils sont encore jeunes et je veux être au plus près d'eux. Et puis, j'ai envie d'avoir le temps, envie d'avoir le temps de vivre, le temps de rêver, le temps d'écrire, le temps de me rendre compte que j'existe.
    Ces plainte, pour beaucoup paraissent très certainement futiles. En effet, j'ai un toit, une famille aimante, un travail, un train de vie plus qu'acceptable. De quoi est ce que je me plains, alors? Et bien je viens de le dire.  Oui, bien sur toutes les joies du quotidien, l'amour de mes enfants, de mon mari... je ne l'oublie pas et ne le tiens pas pour rien. Heureusement que je les ais. C'est le reste de ma vie, ma part de bonheur. Mais je suis plus exigeante que cela. Que je le veuille ou non, j'ai beau m'en défendre, c'est comme cela. j'ai besoin de plus.
    Il est beaucoup trop tard, demain la journée sera encore plus difficile. cafard et manque de sommeil ne font pas bon ménage.

    Bonne nuit! Enfin, j'espère.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    P'tite soeur
    Mardi 23 Octobre 2007 à 21:38
    P'tite soeur
    "Et puis, j'ai envie d'avoir le temps, envie d'avoir le temps de vivre, le temps de rêver, le temps d'écrire, le temps de me rendre compte que j'existe."
    "... je suis plus exigeante que cela. Que je le veuille ou non, j'ai beau m'en défendre, c'est comme cela. j'ai besoin de plus."

    Tu as tout dit dans ces deux phrases ...? Tu te connais si bien, il te reste à assumer tout à fait ce que tu es.
    Tu sais, tu as le droit d'être ce que tu es, il n'y a plus personne aujourd'hui pour te demander d'être une autre ... Moi je crois que tu es tout près de l'équilibre, comme la dernière tempête avant de sauter le pas. J'ai confiance ... Bises.
    2
    P'tite soeur
    Mardi 23 Octobre 2007 à 21:38
    P'tite soeur
    Il y a un "?" qui est resté en trop dans le com du dessus , c'est bien une affirmation et pas une question
    3
    Dimanche 2 Décembre 2007 à 21:38
    Une grande soeur
    "mais je ne supporte pas cette sensation que les jours se succèdent sans autre sens que celui de se succéder."
    "Et puis, j'ai envie d'avoir le temps, envie d'avoir le temps de vivre, le temps de rêver, le temps d'écrire, le temps de me rendre compte que j'existe."
    Au combien je me retrouve dans ces phrase... tes questions ne sont pas futiles, elles sont essentielles mais l'on ne peut se les poser que lorsque le gite et le couvert sont assurés... Ecoutes-toi, tu as bien le droit. Tient bon encore 4 mois s'il le faut, mais ne t'oublies pas.
    Comme "P'tite souer", je te fais confiance. Je t'embrasse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :