• Mâchée de l'intérieure

    Mâchée de l'intérieureJe tourne je vire, je fais les 100 pas, entre désir, manque, fatigue, solitude, peur, je me cogne sur mes écueils, rebondi d'émotion en émotion, je ne vais nulle part, je tourne en rond. Je ne sais plus rien de moi, je me sens étrangère, ne me reconnais plus. Pourquoi, comment j'en suis arrivée là, faisant face a tant d'autres dans le miroir intérieur. Il n'y a qu'une constante, qu'une chose que je reconnais, la peur. Peur de quoi ? De tout, je crois, de moi, des autres, de la solitude, du couple, du manque d'amour, d'étouffer, de faire mal, de mal faire, de me perdre, de ne pas me trouver...

    Je voudrais m'allonger au creux d'un amour qui m'assurerait, même s'il n'en sait rien, même si je le sais, que tout va bien aller, qu'il est là. Je voudrais être assez forte pour ne pas en avoir besoin. 

    Je m'accroche comme je peux, aux illusions, aux doux rêves, aux jeux, aux promesses, à tout, à rien, à ce qui peut déposer sur ma réalité un air de lendemain qui chante. 

    Donnes moi ta main que j'y pose ma tête lourde, épuisée. Ne bouges pas, ne fais rien, toute seule je dois me rassurer.

    Henri de Toulouse-Lautrec | Le Baiser


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :