• Parole contre parole

    Parole contre parole


    V- Bonjour

    P - C'est pour quoi ?

    V - Euh.. je voudrais déposer une plainte.

    P - Qu'est ce qui vous arrive ?

    V - On m'a volé ma voiture.

    P - Vous êtes sur que vous l'avez pas donné plutôt ?

    V - Ben, non !

    P - C'est quoi comme modèle ?

    A -  C'est une 666 cc, gris métallisé.

    P - Ah ! Et après vous vous plaignez qu'on vous la vole !  Vous l'avez bien cherché. Faut pas mettre la tentation aux yeux de la convoitise. Bon ... comment ça s'est passé ?

    V - J'étais arrêté au feu, le voleur a ouvert la portière, m'a éjecté et est parti avec la voiture.

    P - Vous avez aimé ça ? Ca s'est passé quand ?

    V - Ben euh... Il y a 3/4 d'heure... Non 1 heure.

    P - Ben faut savoir ! 3/4 d'heure ou une heure ? Vous êtes sur que vous ne me racontez pas d'histoire ? Alors, c'était à quelle heure ?

    V - Je ne sais pas exactement, j'ai pas regardé ma montre. 

    P - Pourquoi vous avez mis autant de temps avant de nous prévenir ? Il vous fallait du temps pour inventer ce mensonge, c'est ça ? 

    V - Vous prenez ma plainte, oui ou non?

    P - Ne le prenez pas sur ce ton ! On va faire une enquête pour savoir si vous nous dites la vérité, ensuite on verra si on cherche le coupable. 

    V - Je sais qui c'est, je l'ai reconnu. je l'ai vu souvent trainer dans le quartier.

    P - Ben tiens ! Vous lui avez donné votre voiture et maintenant vous regrettez, c'est ça ! Son nom.

    V - Je ne connais pas son nom. 

    P - Vous m'avez dit que vous le connaissiez. Arrêtez de mentir. Vous cherchez quoi ? A vous faire du fric c'est ça ? Arnaque aux assurances ? 

    P2 - Monsieur, on a chopé un individu qui vient d'avoir un accident avec une voiture qui n'était peut être pas la sienne. Il n'avait pas les papiers sur lui. La voiture est plié, une 666 cc gris métallisé. Le type n'a rien.

    V - C'est lui !  C'est cet individu qui m'a volé ma voiture !

    C - C'est pas vrai, j'ai rien fait, c'est pas moi, j'étais pas là !

    P2 - Mais on vous à arrêté au volant de la voirure.

    C - Il me l'a donné.

    P - Bon, c'est parole contre parole. il n'y a pas de preuve. Monsieur, vous êtes libre. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionné.

    V - Mais ! Et moi, ma voiture ?

    P - Arrêtez de vous plaindre ! Vous roulez au volant d'une jolie voiture, vous provoquez les gens. Ce monsieur n'a pas de voiture, qu'il en ai envie, c'est naturel. Vous lui mettez la votre sous le nez, vous l'aguichez, vous le cherchez. Il finit par céder, et vous criez au scandale, vous jetez l'oprobe sur lui, vous ternissez sa réputation. Vous devriez avoir honte. Vous vous servez des autres pour attirer l'attention sur vous. Vous êtes un pervers, un manipulateur. La vraie victime dans cette histoire, c'est monsieur. La prochaine fois que vous voulez vous déplacer, prenez le bus ! On vous le volera pas celui-là. Et avant que vous partiez, voici la facture pour le traitement de l'épave. Estimez vous heureux qu'on ne vous poursuive pas pour dénonciation calomnieuse ! Allez Oust ! Du ballais !


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    akynou
    Mercredi 24 Août 2011 à 01:30
    akynou

    Excellent. Mais qu'est-ce que ça me rappelle donc ?……

    2
    AUDE DITE ORIUM Profil de AUDE DITE ORIUM
    Mercredi 24 Août 2011 à 01:32

    Je vois pas ... :-)

    3
    akynou
    Mercredi 24 Août 2011 à 01:44
    akynou

    C'est marrant quand meme ce sentiment de déjà vu... Comme si je revivais une scène mais que ce n'était pas tout à fait la meme chose.

    M'énerve ton truc il vaut pas me faire l'accent circonflexe de meme. ça fait 3 fois que je recommence. Par contre, si je le fais isolé, ça marche ê ê. Et puis y veut pas faire non plus les ç en majusculte.  C't'agaçant !

     

    4
    AUDE DITE ORIUM Profil de AUDE DITE ORIUM
    Mercredi 24 Août 2011 à 02:02
    5
    akynou
    Mercredi 24 Août 2011 à 02:13
    akynou

    Ne sois pas de mauvaise foi s'te plaît (tiens, sur le i ça marche)

    6
    AUDE DITE ORIUM Profil de AUDE DITE ORIUM
    Mercredi 24 Août 2011 à 02:45

    De quoi tu parles ? 

    7
    akynou
    Mercredi 24 Août 2011 à 19:14
    akynou

    De rien, c'était à cause des larmes de crocodiles de ton émoticon. C'était pour déconner. ;-)

    8
    AUDE DITE ORIUM Profil de AUDE DITE ORIUM
    Mercredi 24 Août 2011 à 22:44
    9
    Lundi 5 Septembre 2011 à 22:49

    Même. Même. On dirait que ça marche. Mais c'est peut-être en validant que le circonflexe se débine. On va voir.

    En attendant, l'histoire de la voiture est impossible. Menfin, où aurait-on vu de pareilles mauvaises fois. Comme foi mais au pluriel, hein. Même.

    10
    Lundi 5 Septembre 2011 à 22:51

    Je ne sais pas si en tant que garçon je suis vraiment en sécurité dans ces lieux. Mais le circonflexe il marche avec moi, c'est déjà ça. Même. Imêle. Andrêm. Bêê bêê. Je ne m'enlace pas.

    11
    AUDE DITE ORIUM Profil de AUDE DITE ORIUM
    Mardi 6 Septembre 2011 à 11:10

    Je ne sais pas si tu es en sécurité, Andrem. A toi de voir, est ce que tu es un troll, un agressif, un malveillant ou un con ? (cf: l'avis au lecteur en début de page) En dehors de ça, je ne vois pas en quoi le fait que tu es un garçon pose problème. A moins que tu ne penses que tous les hommes sont des trolls, des agressifs, des malveillants, ou des cons. Je te laisse le loisir de mettre dans la ou les cases que tu veux les mysogines, les prédateurs sexuels, ou les matchos.  En tout cas tu bêle très bien. 

    12
    Mardi 6 Septembre 2011 à 14:53

    C'est à peu près ce que je pensais. De l'utilité qu'il puisse y avoir une case "autre" dans la liste des possibles. Parfois, on ne la voit pas, la case "autre", alors on se sent en danger.

    C'est juste une question de case, et de capacité à la voir.

    Mais la notion de danger est toute relative. Déplaire peut sembler infiniment plus dangereux en certains lieux qu'être bien accueilli dans d'autres. Cela tient à ce que les premiers sont plaisants et les seconds infréquentables.

    13
    Mardi 6 Septembre 2011 à 14:57

    Du coup, me voici obligé de mettre le turbo dans mes écrits et traiter de la question du vol de voiture du 14 mai dernier. Alors que pendant les vacances le lierre a poussé sur le mur et que mon programme de maintenant est de le couper, pas de hahaner sur la page blanche. Faudrait voir à rester productif au lieu de baguenauder dans la pensée.

    Sans parler de celles fanées que je n'ai pas encore mis au compost.

    A bientôt sur bloghumeur. Si le lierre me laisse en paix. C'est con, le lierre. Je hais le lierre. Mais pourquoi je l'ai planté là il y a quarante ans?

    14
    AUDE DITE ORIUM Profil de AUDE DITE ORIUM
    Mardi 6 Septembre 2011 à 18:04

    J'aime bien le lierre, j'en veux sur mon balcon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :