• Petite histoire (suite)

    Parc_Floral_de_VincennesUne dizaine de jours plus tard, nous organisions in pique-nique au Parc Floral. Vincent serait avec ses enfants. Ce serait l'occasion de lui montrer que j'étais prête à le prendre lui et son équipage. Je fus surprise de voir que Paul était là aussi. Cet après midi là Vincent, je ne pu pas approcher Vincent. Entre ses enfant et Paul, il était cerné, inaccessible. Je ne m'acharnais pas cependant ; hors de question de me griller en étant trop pressante. Je réussi tout de même à passer du temps avec les enfants et à gagner leur cœur, et un petit événement me fit tout de même gagner quelques points. La petite se blessa légèrement, et je sus gérer la crise qu'elle fit avec calme, tendresse et efficacité. Je vis dans ses yeux reconnaissance et  attendrissement. «  Ah ! Rien n'égale une femme auprès d'enfants en bas âge ! » C'est à peu près ce que je lu dans ses yeux. Si l'intérêt se mettait de la partie, pourvu qu'il alla dans mon sens, je ne trouvais rien à y redire, quoique j'en pense véritablement. Ce fut à peu près le seul moment où je réussi à capter l'attention de Vincent. Paul se montra prévenant, accaparant toute l'attention sur lui. Si j'avais la majorité de ses attentions, il se montra empressé auprès de tous. Il était spirituel, il séduisait tout le monde.

     

    En repartant , je ramenai Guillaume chez lui. En chemin, il me parla beaucoup de Paul. Il avait été séduit par le personnage et s'était vite rendu compte qu'il n'avait aucune chance.

     

    - « Tu as remarqué, tu plaît beaucoup à Paul.

    - « Ah oui ? Qu'est ce qui te fait dire ça ?

    - « Il n'a pas cessé d'être après toi ! « Tu as faim, tu n'as pas soif ? Tu veux quelque chose ? »

    - « Il a été comme ça avec tout le monde, non ? »

    - « Oui, mais ostensiblement plus avec toi. »

    - « Mais non ! Il est certainement plus galant avec les femme qu'avec les hommes! »

    - « Sibylle et Ann n'ont pas autant profité de sa bienveillance que toi ! »

    - « Peut être, Seulement, Sibylle et Ann se suffisent à elles même. Il est difficile, voir impossible de se glisser entre elles, même de leur parler quand elles sont ensemble. Il était peut être gêné de tant de démonstration amoureuse entre deux filles !

    - « Tu parles ! Les hétéros ça les excitent les lesbiennes ! Souviens toi de ce pauvre Fred! »

    - « Oh oui, le pauvre ! Il en à bavé ! »

    - « Au sens propre comme au figuré ! Quelle rigolade quand j'y pense !

    - « Oh oui ! Qu'est ce qu'on a été méchant quand j'y pense ! »

    - « Oui, et on s'est bien marré ! »

    - « Ceci dit il est possible que lui soit gêné, on en sais rien ! On le connait pas ce mec. Tu le connais toi ? »

    - « Non, mais j'ai appris quelques trucs ! »

    - « Ah voilà ! C'est ça ! En fait il te plait mon salaud ! Et comme il ne t'a pas calculé, du coup tu t'es persuadé que c'est parce qu'il en avait après moi ! Tu t'es renseigné et en fait c'est un dangereux maniaque, homophobe ! »

    - « N'importe quoi ! »

    - « Ne me dit pas qu'il ne te plaît pas, je ne te croirai pas, il est tout à fait ton genre ! »

    - « Je ne dit pas ça ! En effet, il me plaît. C'est bien pour cela que j'ai pris quelques renseignements sur lui. L'autre fois, au restau, il est venu avec Rémi, alors je suis allé le voir et je l'ai questionné. »

    - « Alors ? »

    - « Paul Langeot, 43 ans, divorcé depuis 3 ans, sans enfant, Kiné Ostéopathe et autres thérapies manuelles... »

    - « Ah oui ? C'est bon à savoir ! »

    - « Resté marié pendant sept ans à une dentiste de bonne famille qui s'est barré avec son meilleur ami, avocat plein aux as. »

    - « Aille ! Ça fait mal ! »

    - « Dépression, il a tout plaqué, est parti en Thaïlande pendant un an pour se former à divers massages, Thaïlandais, Ayurvédique et autre du genre. Est revenu il y a un an, est associé dans un cabinet qui a pignon sur rue. A tourné la page. D'après ce que dit Rémi, son ex l'a laissé sur la paille. Il à bossé comme un malade au retour de Thaïlande. Maintenant que ça va mieux, il prend le temps de sortir, de rencontrer des gens, est prêt a rencontrer quelqu'un. »

    - « Il est où son cabinet ? »

    - « Dans le 4 ème, je crois. »

    - « La vache ! Il devait avoir trois sous au départ quand même pour s'installer en plein Paris! »

    - « Ouais, probable ! Son père est dans les « affaires » et sa mère femme au foyer, famille riche. »

    - « Quand tu dis : « sur la paille »... Sur la paille comment ? »

    - « Je sais pas, Je te répète ce que m'a dit Rémi. »

    - « Ouais, tout est relatif ! Son ex a gardé l'appartement de 400 m2 au Vésinet et la Mini Cooper. Lui, il n'a gardé que le 200 m2 dans le 6 ème, et la Lotus. Je suppose que leur contrat de mariage mettait bien à l'abri la maison en Sologne donné par papa, et le Picasso donné par maman. »

    - « Je n'en sais rien. Toujours est il qu'il aime les femmes et seulement les femmes! »

    - « On en a vu d'autres virer leur cuti à quarante ans ! »

    - « Il semble que ce ne soit pas son genre. Il m'a raconté tout à l'heure avec beaucoup de soins la difficulté qu'il à eu  au début de sa pratique de ne pas tombé amoureux de ses patiente. »

    - « Morte de rire ! Il t'a dit ça ? Hum hum ! Ça cache quelque chose ! »

    - « Non, c'était une façon polie de me demander de cesser mes avances. Je crois que c'était très clair. »

    - « Si tu le dit ! »

    - « Oui et je te dit aussi qu'il n'avait d'yeux que pour toi. »

    - « Et moi, je n'ai d'yeux que pour Vincent ! »

    - « Vincent est une source d'emmerde, je te l'ai déjà dit. Tu gagneras rien à te mettre avec lui. »

    - « Je ne suis pas d'accord avec toi. Ensemble on peut faire un carton! »


    -
    « Professionnellement, je suis d'accord, mais dans le privé c'est une vrai calamité. Plus macho que lui tu meurs! Tu vas te faire chier avec lui, je vous connais trop bien tous les deux ! »

    Le soir, près avoir déposé Guillaume, je repensais à notre conversation et je décidais de tenter le coup quand même !

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Septembre 2009 à 21:38
    Lartémizia
    commentaire
    Juste l'envie de te laisser un petit commentaire pour t'encourager à continuer. J'adore les histoires, même les tristes...
    2
    Onze
    Samedi 26 Septembre 2009 à 21:38
    Onze
    Encore merci, mais tu vois tu es bien la seule ;-() biz
    3
    nam
    Vendredi 16 Octobre 2009 à 21:38
    nam
    coucou
    4
    Mardi 20 Octobre 2009 à 21:38
    Lartémizia
    Et la suite?
    5
    Onze
    Mardi 27 Octobre 2009 à 21:38
    Onze
    Pas le temps!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :