• QALC

    QALCAlors que j'étais à la poste pour récupérer un colis, que j'observais la foule inerte devant moi, cette question me vient à l'esprit :

    - Faut-il s'armer de patience pour tuer le temps ?

    Ce à quoi j'ai immédiatement répondu : - C'est pas le temps que je vais tuer s'ils se bougent pas le cul, BORDEL !!!

    C'en est suivi une foule de questions. Les unes derrières les autres elles se bousculaient comme des péquins dans le métro aux heures de pointe. Je me suis dit : "Halte là ! Qu'est ce que c'est que ces manières ! Prenez un ticket, il y en aura pour tout le monde !

    - Frimeuse !

    - Quoi ?

    - Frimeuse ! T'as jamais dit ça. Je sais, j'étais là.

    Faut vous dire, monsieur, que chez ces gens là... on est plusieurs dans ma tête. D'où le code couleur. 

    - Ca y est la revoilà, elle ! Dis donc Maam' rabat joie, t'as rien d'autre à foutre ?

    - Non, rien.

    - Ok... Je peux poursuivre ?

    - Je t'en prie, j'ai rien d'autre à faire.

    Donc, j'ai pris la première question et je me la suis posée. Dis, moi, (me dis-je à moi même, donc) j'ai comme un doute... Le fruit du hasard est-il comestible ?

    - Ha là là là là... penses tu ! Malheureuse !  S'exclame une de moi.

    - Vraiment ? Fis-je moi-même.

    - Ben tiens ! Qu'est ce que tu crois, ha !

    Sur ce je renchérie et je m'interroge : 

    - Oui mais... que dire, que faire, comment ça tient en l'air ?

    - Ha that is the question ! Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter par une révolte ?

    Intervient On. On est une des plus ancienne. Elle est cultivée, férue d'auteurs classique, ne perd jamais une occasion de ramener sa science. Pendant un temps On avait été bâillonnée. faut croire qu'On a réussi à s'en défaire.

    Interloquées par On, j'enchaine :

    - Certes, mais... A quoi bon ?

    - Je serais bien tentée de vous répondre, a toutes deux, puisqu'il m'est possible de participer a ce débat que c'est un aquoiboniste, Un faiseur de plaisantristes, qui dit toujours à quoi bon, A quoi bon, mais je ne céderai pas à la tentation.

    - Alors à qui mieux mieux ?

    - A qui tu veux, Ad vitam eternam, a fond la caisse, à la partie adverse, mais pas à la tentation.

    - Ca va ?

    - Oui bien, et toi ?

    - Vous vous amusez ?

    - Ben oui, pourquoi ? C'est un problème ?

    - Non non ...

    - Comment ça Non non ... ? Si tu as quelque chose à dire, dis le, c'est pas la peine de tourner en rond !

    - Mais je ne tourne pas en rond !

    - Si tu tournes en rond ! Qu'est ce que ça veut dire "Non non" ?

    - Rien ! Tu poses une question, je réponds, c'est tout.

    - Non, c'est toi qui pose une question, je réponds et tu fais un commentaire là ...

    - J'ai pas fait de commentaire, j'ai dit Non non...

    - C'est bien ce que je dis !

    - Mais ...

    - Stop ! C'est quoi orange ?

    - Hein ?

    - C'est pas à toi que je parle, c'est à elle. C'est quoi Orange ?

    - Orange... Orange... Alors là ! Ce ne serait pas bleu par hasard ?

    - Quand on emprunte les escaliers, faut il les rendre ? 

    - C'est une question mécanique. Il ne faut pas tomber dans l'escalade, on aurait tor, ou Thor, tort.

    - Si une voiture roule à la vitesse de la lumière, que se passe t-il si on allume les phares ?

    - Faut demander au Doc. J'en sais absolument rien.

    - Je n’ai pas inventé la machine à voyager dans le temps dans un but lucratif. Mon but c’est d’élargir notre perception de l’humanité, d’où nous venons, où nous allons, les soubresauts et les péripéties, les périls et les promesses. Peut être même trouver une réponse à cette éternelle question : « Pourquoi ? ».

    - C'est pas faux.

    - Qu'est ce que tu n'as pas compris... C'est pourquoi ?

    - En quoi une exception confirme-t-elle une règle ?

    - C'est une évidence mon ami, c'est entendu, c'est convenu comme 36 fesses font 18 culs !

    - pff !

    - Qu'est ce qu'il y a, encore ?

    - "Mon ami" quelle condescendance !

    - Rien à voir. On dit con descendu, ou fils de con.

    - Mais dites moi, son ami, est-ce que les araignées savent qu'il existe une technologie sans fil ?

    Hé ! mais c'est moi qui pose les questions ! 

    - Ho ça va !

    - Non,justement, ça va pas ! C'est moi qui pose les questions, c'est tout !

    - Ben t'as qu'à y répondre !

    - Ok, vas-y !

    - Ben je te l'ai déjà posé ! 

    - J'ai pas écouté, recommence.

    - Ok. Est-ce que les araignées savent qu'il existe une technologie sans fil ?

    - Question très judicieuse, je te félicite de l'avoir posé. Figures toi, qu'en 1980, à l'aube de l'avènement de la technologie sans fil, la confrérie arachnide s'est réunie. En effet bon nombre d'araignées étaient angoissées pour leur avenir. Qu'allaient elles devenir ? Donc oui, elles sont au courant. 

    SILENCE ! 

    - Oooo h ...

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Mars 2014 à 18:08

    Absolument jubilatoire!

    Hélas peu de temps ces temps-ci pour développer, mais voilà, merci merci pour cette saine lecture totalement branque!

    2
    Lundi 24 Mars 2014 à 18:19

    J'adore !

    3
    Lundi 24 Mars 2014 à 18:47

    Merci ! happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :