• Stop au Cybersexiste !Dans la catégorie des nouvelles expressions modernes d'archaïsme, nous avons le «Slut shaming». C'est quoi ? L'humiliation sur les réseaux sociaux de filles dont la tenue, le comportement, la vie privée, (rayer la mention inutile) ne convient pas au jugement d'une bande de dégénérés ego-centrés et capricieux.

    Il y a aussi le fameux « revange porn » où les Ex arrogants et décérébrés diffusent les photos dénudées des femmes qui les ont quittés tellement ils étaient cons. Et au lieu d'en tirer les conséquences requises et de risquer de s'améliorer, ils préfèrent s'enfoncer toujours un peu plus loin dans la mélasse. Il en existe une belle liste, comme ça, de comportements de merde, qui font mal, qui blessent profondément, jusqu'à parfois, le suicide le la victime.
     

    "Dans un sondage de novembre 2014 par l’institut Ipsos, 26 % des jeunes filles interrogées au lycée et 21 % des garçons disent avoir subi des humiliations ou du harcèlement en ligne. Pour sensibiliser les jeunes à l’impact souvent violent de ce « cybersexisme », le centre Hubertine Auclert et la Région Île-de-france ont lancé jeudi une campagne d’information à destination des collégiens et des lycéens. « Les victimes connaissent mal leurs moyens d’action, assure une psychologue. Or, par exemple, diffuser une photo de mineur sans son consentement est punie par loi ». « Surtout, c’est un triste constat de voir qu’au 21e siècle, certains estiment qu’une femme doit encore être rappelée à l’ordre, regrette Djeneba Keita, présidente du centre Hubertine Auclert. L’objectif de cette campagne est de promouvoir l’égalité entre filles et garçons. Et cela passera par l’éducation ». 1 500 brochures ont été envoyées dans les lycées et collèges d’Ile-de-France. Les murs du métro parisien seront recouverts d’affiches."(le parisien)

     

    Bonne idée,un « tumblr » va être diffusé sur les réseaux sociaux.

    www.stop-cybersexisme.com


    votre commentaire
  • Aux Editions du 38, ils sont en train de concocter une nouvelle collection :

    Collection Paulette

    Paulette, c’est une jeune femme sans complexe, qui aime rire, qui aime le sexe, bref une belle coquine qui pratique le sexe joyeux !

     

    Encore une très bonne nouvelle,

     

    Pour démarrer cette collection, les Éditions du 38 ont proposé deux thèmes, Donjon et Miroirs, en deux coffrets. Donjon avec 2 recueils de textes est en ligne, avec Tour Sud et Tour Ouest :

    Encore une très bonne nouvelle,                 Encore une très bonne nouvelle,

     

     Miroirs avec 3 recueils arrivera bientôt : 

    Encore une très bonne nouvelle, Encore une très bonne nouvelle,Encore une très bonne nouvelle,  

    Je suis très heureuse d'avoir été choisie. Vous me retrouverez à "travers les Miroirs".

    Je fais ma pétasse comme ça, mais en fait je suis vachement contente. En plus, cette texte là, il me plait bien.

     


    votre commentaire
  • Aux Editions du 38, ils sont en train de concocter une nouvelle collection :

    Collection Paulette

    Paulette, c’est une jeune femme sans complexe, qui aime rire, qui aime le sexe, bref une belle coquine qui pratique le sexe joyeux !

     

    Encore une très bonne nouvelle,

     

    Pour démarrer cette collection, les Éditions du 38 ont proposé deux thèmes, Donjon et Miroirs, en deux coffrets. Donjon avec 2 recueils de textes est en ligne, avec Tour Sud et Tour Ouest :

    Encore une très bonne nouvelle,                 Encore une très bonne nouvelle,

     

     Miroirs avec 3 recueils arrivera bientôt : 

    Encore une très bonne nouvelle, Encore une très bonne nouvelle,Encore une très bonne nouvelle,  

    Je suis très heureuse d'avoir été choisie. Vous me retrouverez à "travers les Miroirs".

    Je fais ma pétasse comme ça, mais en faitje suis vachement contente. En plus, cette texte là, il me plait bien.

     


    votre commentaire
  • Le Chemin des vignes à Vélo

    Je suis très fière et très heureuse d'avoir un nouveau texte publié à La Musardine dans la collection, Osez 20 histoires. Cette fois-ci, c'est Histoires de sexe à plusieurs.

    Je vous joint un petit extrait,

    Le Chemin des vignes à Vélo

    Je me suis bien amusée avec Le Mari de Françoise, de Anne de Bonbecque, ainsi que d'accompagner Dolores Gerko dans ses séances d’ÉchangiSMe. Je suis très flattée d'avoir une de mes nouvelles parmi ces plumes. La Consultation de ChocolatCanelle m'a bien excitée, j'adore l’écriture, sans chichi, sure, musicale d'Aline Tosca, avec Vélo elliptique.  J'ai été séduite par l'écriture raffinée de Julie Derussy, Noann Lyne a réussi a me faire rire avec son Oh Putain ! Je me suis laissée piégée par MMk et La Totale... Je n'ai pas encore tout lu.

    Pour l'acheter, vous pouvez le faire là   ou  là.

    Bonne lecture !


    votre commentaire
  • Schemas corporels, âge, femme et séductionCe titre ressemble  une suite de mots clé, à un nuage de tag, ouais ... c'est à peu près ça.

    Ce soir, pour des raisons qui ne regardent que moi ( mon chat est mort dans d'atroces souffrances et dans mes bras, je l'ai enterré dans la nature en compagnie d'une de mes filles et de ma sœur) j'ai mangé, une pizza et du chocolat, arrosé de Coca (zéro). Maintenant que j'ai noyé mon chagrin dans du gras et du sucre, je me sens fat, obèse, lourde, moche, l'ingrate à lunettes au premier rang.

    Cette image, de fil en aiguille et au gré d'associations d'idées que je ne maitrise pas, m'a rappelé que je n'ai jamais été cette enfant ou ado ingrate. Quel que soit mon poids, (j'étais plutôt maigre pendant l'enfance et ronde à l'adolescence), j'ai toujours eu du succès. Bien que je n'étais pas à l'aise dans mon corps, j'ai toujours eu conscience de ce succès. Mais, avec le temps, au lieu de faire la paix, au lieu d'accepter, je retourne en arrière, je reviens à mes premières amoures, c'est à dire au corps de garçon. (pas en vrai, hein, mais dans mes gouts, mon allure) Oui, parce que quand j'étais petite, je voulais être un garçon. Pas que j'étais fascinée par leur quéquette, non je lorgnais leurs droits, leurs fringues, leurs skates et leurs corps agiles et puissants. Je trouvais ça bien plus cool et pratique.

    Mais à la puberté, un corps de fille a poussé et quand j'ai vu l'effet qu'il faisait, et après quelques moultes injonctions de partout tout le temps,  de sportive exploratrice agent secret, je suis devenue aventurière de mon corps et de mes émotions. Suite à certains événements que je ne re-raconterai pas maintenant, liés a ce changement, j'ai passé ma vie à essayer de le comprendre, l'apprivoiser, de l'extérieur comme de l'intérieur. Et tout ce temps plus tard, je n'y suis toujours pas arrivée. Je regarde mon corps, mon visage, je ne me reconnais toujours pas, je l'aime de moins en moins, et j'en reviens pas d'en être là, encore là, seulement là. Je n'arrive même pas à voir à quoi je ressemble. J'ai l'impression que rien ne va avec rien. Une tête de garçon sur un corps de fille.

    J'ai beau savoir qu'on s'en fou, que tout est possible, qu'il en faut pour tous les gouts, c'est comme si je n'arrivais toujours pas à choisir entre les deux. J'aurais pu avoir un corps athlétique mince, plat et musclé ; j'aurais pu avoir une tête glamour avec de longues boucles sensuelles, mais non. Bon, vous me direz, pour les cheveux, c'est pas difficile, au lieu de les porter courts, je me les laisse pousser. Pour le visage, je me maquille, je fais un "effort" comme on dit ! Mais non ! Je n'aime pas, j'ai l'air d'une dame, quand je fais ça ! (ben oui, j'ai essayé !) J'aime pas les dames ! Je suis pas une dame !

    Ok, ok! Mais comment je fais alors pour me sentir sexy ? Parce que j'aime me sentir sexy, désirable etc, je ne vous fait pas un dessin. Là, j'ai l'impression d'avoir le sex appeal d'Amy Farrah Fowler de The Big bag theory.)

    Tu arrêtes de te poser des questions à la con, il n'existe pas une seule façon d'être sexy. Sois toi même, ta sexitude s’exprimera d'elle même.

    Ouais ok! Et si je croyais que j'étais sexy, et que , en vrai, je ressemblais à une vache en tablier ? Ne serai je pas aussi malheureuse de ne plaire qu'a moi même, seule avec mes index ?

    Bon, la dedans, il n'y a rien qui me satisfasse. Je n'aurais jamais la hanche étroite et le téton timide et la féminité capillaire m'emmerde. Quand je me regarde dans la glace, je ne trouve pas d'indice de ce truc particulier qu'on appelle parfois le charme chez des gens qui ne sont pas ou plus "beaux". (oui, plus beau comme par exemple euh... vieux) Alors merde ! Comment je fais ?

    Et ne me dites pas c'est dans la tête, parce que je le sais, c'est ce que je suis en train de vous dire merde ! Vous êtes attentifs ou bien ?

    La question est, comment je fais pour recoller ma tête et mon corps en un ensemble dont je trouve la cohérence satisfaisante ?

    J'ai l'air de ne parler que de ma gueule et de mes petits complexes a deux balles, mais je suis certaine que ça mérite d'ouvrir le débat sur les schémas corporels et la définition de la féminité et de la sexitude. Parce que quoi, qui a dit qu'il fallait être blonde au gros sein, taille de guêpe avec le corps de kate Moss pour être belle ?


    5 commentaires