• Réponse ouverte à un commentaire à l'article "de l'absurdité de la vie".

    Réponse ouverte à un commentaire à l'article "de l'absurdité de la vie".Je comprends qu'en tant qu'homme tu te sentes visé et mal à l'aise. C'est la réponse à ta question. Le déni intervient généralement devant un acte trop atroce pour être dénoncé, tellement dérangeant, qu'il vaut mieux l'ensevellir, faire comme s'il n'existait pas, ou si peu. 

    Le problème est multiple.

    En premier, il y a 75 000 viols pas ans en France, 250 par jour. Ce chiffre ne tient pas compte des tentatives de viol ou des autres formes de violences. Il ne parle pas non plus des viols ni des violences faites aux enfants (garçon ou fille). Là, il ne s'agit ni de moyen, ni de compétence, ni de pression journalistique. Il s'agit du fait qu'une quantité effroyable d'homme à besoin de dominer. Ils sont élevés comme ça, et la société les y encourage. Il s'agit du fait que la femme est présenté aux petits garçons et aux hommes comme une réponse à leurs désirs, et qu'on ne leur demande jamais de tenir compte de leur désir à elle. Combien d'homme se plaignent que les femmes ne répondent plus au désir sexuel de l'homme. Pour eux c'est une violence, elles doivent faire des efforts pour etre désirables et répondre favorablement aux sollicitations de monsieur. Qui s'est posé la question de son désir à elle ? Monsieur fait il attention à sa ligne, a ses vêtements, son attitude, se rend il charmant désirable, comme les premiers jours de leur rencontre. Non. Elle, doit faire un effort, le refus de sex est interprété comme une manipulation, une injustice, comme si c'était un du. Si elle n'a pas envie de sex, il faut qu'elle se force, et la réciproque n'existe pas. Elle doit céder parce que son désir à lui prévaut.

    Ensuite le sex est une arme de guerre, une arme de domination, très largement utilisée en temps de guerre comme en temps de paix, et ce à tous les niveaux. Beaucoup d'hommes et finalement de femmes, pensent que le couple est un rapport de force, et le sex l'arme privilégiée. 

    D'autre part, on confond trop souvent Masculinité, violence et domination, Feminité, masochisme et soumission.

    Puis il y a la manière dont ces affaires sont traitées par la police et la justice. Oui, il existe des cas ou les personnes compétentes mettent tout en oeuvre pour que justice soit faite et que les victimes aient droit à la reconnaissance, premier pas vers la reconstruction. En face du procès d'Outreau il y a eu l'affaire d'Angers qui a été admirablement traitée. Oui, il en a, il y en a entre 1 et 2 %. Pourquoi ? Parce que cela fait peur aux uns et excitent les autres. 

    Quand à la loi, effectivement elle a progressé. Maintenant, il s'agirait qu'elle soit mise en application.

    Est ce que les moeurs ont évolués? Certainement, j'espère bien, malheureusement moins vite que nos loies et notre pays est encore constitué de trop de monstres et de trop d'aveugles. 

    Ca fait mal ? Oui, ça fait mal. Ca me fait mal en tant que femme, en tant que mère, en tant que fille, en tant que citoyenne, en tant qu'amie, épouse, soeur... Cette douleur infinie qui prend aux tripes, arrache les larmes, donne la nausée, et met le moral en berne. Je comprends que ça te fasse mal en tant qu'homme, en temps que père, en temps que citoyen, en tant qu'ami, époux, frère ou fils. Cette douleur intolérable est elle une raison pour nier la douleur des autres et laisser les victimes en patures aux prédateurs sexuels ? Est elle une raison pour se taire devant la puissance de ces voix féroces ? Est elle une raison pour laisser croire que tous les hommes sont des salauds et py c'est comme ça on y peut rien ? Est elle une raison pour laisser croire que tous les hommes sont des saints injustement traités par des cohortes de féministes hystériques ? Sérieusement !

    Aussi, j'aimerais entendre plus de voix masculines s'élever pour dire que ces comportement barbares ne sont pas dignes des hommes. Qu'être un homme n'est pas être une brute. A ce sujet, pour ceux qui se sentent concernés vous pouvez aller voir le site "Genre en action", signer la pétition sur le site :  Encore feministes ! Nous n'irons pas au bois, des hommes disent non à la prostitution, et/ou lire ce manifeste là, Faites l'amour pas la Haine. Non à la virilité matchiste.

    Continuons d'écrire, d'élever nos voix contres les violences, et rétablir la dignité des femmes et des hommes.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :