• Un pied devant l'autre, si vous y arrivez...

    Bon, ça m'a repris. Oui, je sais, j'avais promis d'arrêter mais j'ai encore craqué. Ni une ni deux, ça m'a pris comme ça et je me suis lancée dans un voyage improbable au pays des petites horreurs. J'ai tapé dans la shoes. Oui, un peu facile, mais tellement bon. Ce coup-ci, j'ai été raisonnable, je n'ai pas mis mon pied dedans.

     

    J'ai commencé mon odyssée googlelienne par ces magnifiques escarpins pétasse cheap. Dès que je les aies vues je me suis écriée : "Oh! Mais quelle belle prise ! "Cependant... Je n'avais encore rien vu, et vous non plus. Je dois vous prévenir qu'il m'a fallu une dose de courage et de maitrise hors du commun pour m'arrêter. Sinon, je serais à cette heure, perdue sur les mers cybernétiques, envoutée par les sirènes du mauvais goût.

    Mais je reviendrai, i'll be back, dirait Terminator. 

     

     

    La deuxième prise fut un enchantement. Je me suis dis : "Oh ! Mais j'ai trop de chance ! Rendez-vous compte ! Des escarpins avec des pierres précieuses en toc. Le bonheur absolu.

    Sachez tout de même que ... Ha ha ha ha ha !!! Sur le site elle sont vendues à 300€ avec une promo à 99€. Mais bien sûre ! 

     

     

    Et quelques clic plus bas, voilà que je trébuche. Vous me direz, avec ça, comment faire autrement ?  Certes. Mais ce n'est pas une raison pour céder à la facilité. Trop, c'est trop ! Un peu de tenue et de courage ! Enfonçons nous dans les méandres du vraiment pas beau.

     

    Voici 3 modèles que j'ai péché sur me même site. 

    Le premier du genre bling bling blang, ouille !

     

     

    Le second, façon ma bourgeoise

    Et la 3ème, ma préférée, dans la catégorie, j'ai tout raté.

    Pour celles et ceux que ça intéresse, elles existent en plusieurs coloris. Et là, j'avoue que je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Franchement, fermez les yeux, et imaginez : Tss ! Pas tout de suite sinon vous ne pouvez plus lire. Donc imaginez, une petite boulotte, collant résilles, mini jupe, top moulant, décolleté plongeant rehaussé d'un laçage en chainette or. Vous la voyez la blonde peroxydée, ou non l'hyper brune, reflets bleutés ? 

    Là, nous avons la meilleure copine, vêtue d'une robe blanche agrémentée d'une large ceinture qui repose benoitement sur le ventre. 

    Comme il ne faut pas croire que le mauvais goût se niche exclusivement chez les pauvres, voici maintenant des modèles de marque 

     

    C'est aussi moche que ridicule.

    Et c'est ainsi que l'on glisse doucement vers un univers très attendu, suggéré par les modèles précédent, et clairement affiché maintenant : 

    La sandale infirmière. Un basique fantasmatique, assez ridicule, la chaussure, pas le fantasme. 

    La botte Plexiglas. Doit rapidement y avoir de la buée, la dedans. C'est la chaussure de Cinderella moderne.  

    Vite fait le modèle potpourri, pour lutter contre les odeurs.

    Lady Gaga, est allée jusqu'au bout du concept. 2O cm de bite sous les talons, c'est un contenu explicite, de la chaussure porno s'il en est.

    Ca c'est de la godasse qui serait plus cohérente aux pieds des mecs qui se branlent dessus. Et vous avez bien vu, c'est un embout de poupée gonflable. Je cherche encore le modèle avec plug. Ceci dit, un modèle corps d'homme, ça me tenterait assez. Je vais faire une recherche. Si vous trouvez avant moi, n'hésitez pas à m'envoyer le lien !

    Là, on est dans un autre genre de fantasme, celui de la pony girl. J'en avais vaguement entendu parler dans les experts, C'est fou tout ce qu'on apprends grâce à cette série.

    Une petite rando les filles ?

    Bon, là, j'attaque le hors série, le weird. 

     Lady Gaga en a porté dans un de ces clips. je pourrais, j'en suis certaine faire un post rien qu'avec ses chaussures, mais bon, Lady Gaga, je m'en fou.

    Tradition japonaise. Civilisation qui excelle dans l'Art de la torture.

    Ca, j'adore. C'est juste super moche et inutile, mais en plus, je suis certaine que c'est confortable. 

     

    C'est moche les bottes en caoutchouc, toujours, mais là, moi je dis... On atteint des sommets. 

     

    Un 2 en 1 de godasses immondes, la santiags et la botte en caoutchouc, ça tient du génie maléfique.

     

    C'est pas excellent ça ? Je ne sais plus à quel pied me vouer ! 

     

    je finis par une touche masculine. j'aurais aimé faire mieux, mais je n'ai rien trouvé qui séduise mon esprit pervers. 

    C'est un trafique florissant auquel s'adonnent les dentistes. La prochaine fois que vous vous faites arracher une dent, monnayez là, ou demandez à la garder. ;-)

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    namfarang
    Vendredi 11 Avril 2014 à 08:05
    namfarang
    j'aperçois une erreir. La sandale infirmière est en fait une sandale pour patriotes Suisses.
    L'infirmière aurait eu une croix de couleur rouge. La croix ci dessus est blanche et la forme de l'écusson rouge ne laisse aucun doute possible.
    Mais il est régulier que les gens confondent ...
    2
    namfarang
    Vendredi 11 Avril 2014 à 08:07
    namfarang
    tradition japonaise? Ne serait-elle pas chinoise la tradition? en coupant aussi un orteil pour que ça entre mieux
    3
    Vendredi 11 Avril 2014 à 15:32

    Nam ! Ha ben alors là, tu m'en bouches un coin. je ne savais pas que les suissesses pouvaient être en soi, des fantasmes. Cette chaussure, je l'ai trouvé sur un site d'accessoires porno. Comme quoi ! On en apprends tous les jours. ;)

     

    4
    Vendredi 11 Avril 2014 à 15:32

    Re Nam : t'es en mode maîtresse d'école ? tongue

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :