• Y a rien qui va.

    Y a rien qui va.Des fois c'est comme ça, y a rien qui va.

    Je suis passablement contrariée.

    D'une part, j'ai trois appels à texte, rien ne vient. Les idées se mélangent, se croisent, s'entrechoquent, je trouve pas le ton, pas l'humeur, je me mets trop la pression, je m'agace, pas une ligne de valable, et le temps passe.

    D'autre part, il y a toutes les conneries que je lis à propos de 50 nuances. C'est horripilant cette propagande qui est faite autour de cette relation toxique sous couvert de BDSM. Je sais bien que peu de gens savent ce qu'est le BDSM, mais ce n'est pas une raison pour laisser dire autant de conneries. NON, le BDSM, ce n'est pas un mec qui a tous les droits sur une femme. NON ! Les femmes n'aiment pas quand on les viole. NON, les femmes quand elles disent non, ce n'est pas pour dire oui, même dans le sado/maso. NON ! On ne peut pas se passer de leur consentement! 

    Je suis ulcérée de voir la quantité de femmes s'imaginer que le premier profile facebook qui passe leur promettant une belle fessée, deviendra leur prince charmant. Non ! Aucun mec ne vous enlèvera de votre quotidien merdique pour vous faire vivre ce dont vous rêvez depuis votre plus jeune âge. Parce que personne mieux que vous sait ce qui est bon pour vous. Parce que c'est Vous qui allez construire Votre avenir !!! Non ! Il ne sait pas mieux que vous ce que vous aimez et certainement pas sans vous questionner avant !!!

    Oh les filles réveillez vous ! Qu'est ce que vous foutez ? De quoi avez vous si peur pour tourner le dos à votre liberté ?

    Vous voulez qu'il vous attache et vous mette une branlée ? Ok ! Pas de problème ! Mais alors dites "JE VEUX QUE TU M'ATTACHES ET QUE TU M'EN METTES UNE" Vous voulez qu'il vous fasse la surprise ? Ok ! Pas de problème ! Mais alors dites "JE VEUX QUE TU M'ATTACHES ET QUE TU ME METTES UNE BRANLÉE PAR SURPRISE, ET SI ÇA NE VA PAS, JE TE DIRAI "GLOUBIBOULGA" ET DANS L'INSTANT TU T'ARRÊTERAS !"

    Soyez maitresse de vos désirs, assumez les, arrêtez de confondre la vraie vie avec les jeux de rôles, les comédies romantiques, et les contes de fées ! MERDE !

    Et puis j'en ai aussi raz le cul des "je suis Charlie, mais en fait non, parce que quand même, c'est un peu pas drôle, hein, des fois. Sont méchants !"

    OH ! Que vous aimiez ce journal, ou pas, on s'en contre fou ! On s'en tape le coquillard avec une patte d’alligator femelle ! Ça n'a aucun intérêt ! Quand on dit "Je suis Charlie", on dit je suis pour la liberté d'expression et même si j'aime pas ce que tu dis, je ne vais pas débarquer sur ton lieu de travail avec une kalachnikov pour te faire fermer ta putain de grande gueule. Quand on n'est pas d'accord, y a plein de façons de le dire, et on apprend ça à la maternelle, quand c'est pas à la maison. Du genre : S'exprimer par voix de presse, répondre à une interview, dessiner des caricatures, se faire inviter dans une émission de télé, écrire des chansons, des livres, voire même porter plainte !

    Et puis je ne supporte plus cette démagogie molle de dégonflés bien pensant qui nous font reculer devant les intimidations de ces connards d'intégristes musulmans ! La république ne reconnait aucun culte, point barre ! Non à l'auto censure ! Laissez nous vivre, putain !

    Et à propos de putains, arrêtez de penser pour elles. Ce n'est pas parce qu'elles sont prostituées qu'elles ne savent pas ce qu'elles disent. L'éternel putain n'existe pas. Battons nous pour sauver celles qui souffrent et pour réhabiliter celles qui se plaisent.

    Et puis j'ai pris 3 kilos depuis la fin de l'été et je me sens comme une baleine, ce qui est totalement exagéré, mais le jours ou je me sentirai durablement bien dans ma peau, que je serai insensible aux injonctions de beauté que je me prends en plein visuel tout au long de toutes (ou presque) mes journées, j'aurai fait vraiment un pas en avant dans ma vie.

    De plus je suis passablement lasse d'avoir mal à l'épaule, et j'ai pas toujours le recul nécessaire pour assumer mes 48 ans, et mes bouffées de chaleur me rendent dingue. Ça suffit, je n'ai plus d'humour ni plus aucune auto dérision.

    Et cerise sur le gâteau du summum du pompon, j'ai une de mes filles qui m'emmerde d'une force mais vous n'imaginez pas combien. Si... Les parents d'ados me comprennent. Elle me fait la totale : mauvaises notes, mine de martyre, sait tout mieux que tout le monde, agressivité et susceptibilité, butée comme une mule etc. J'ai une putain d'envie de la coller au couvent des oiseaux de Sainte Marie de la douleur, pour lui apprendre ce que c'est que l'abus d'autorité, BORDEL DE MERDE !!!

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Février 2015 à 05:14

    Biiiinnnn ... wép ! y'a les jours avec et y'a les autres.

    Je pense que tu t'en fous complètement, mais je trouve que tu n'as pas (encore) perdu ton sens de l'humour, crois pas ça. Ca, finalement, c'est un truc qu'on imagine quant tout pète autour de soi, quand " rien ne va " comme tu dis en ce moment. Mais le trait est toujours là, on sent toujurs cette énergie, ce brin caricatural, le ton caustique ne disparait pas comme ça, juste parce qu'on est de mauvais poil.

    SM, je vois bien ce que c'est mais BDSM, c'est quoi ? Du cul Sado Maso en lisant des BD ou en reproduisant des scènes de BD ?

    Pvvvvtttt ... j'vois pas ...

    Sinon, je ne peux pas parler de ce que je ne connais pas puisque je n'ai pas lu 50 (et je ne pense pas voir le film, même à la télé, à moins d'un très mauvais malentendu), mais je suis d'accord avec ce que tu écris sur ce sujet. Depuis " D'autre part ... " jusqu'à " ... celles qui se plaisent ", je plussoie intégralement.

    Ca fait dix ans que je prends des vagues de 3 kg par pallier. Et ça commence à me faire chier à un point ... heureusement que je suis partie d'un poids plume, mais néanmoins, aujourd'hui, j'ai vraiment atteint mon seuil de tolérance et j'en ai plein le kiou. Du coup, je viens de faire un truc épouvantable : je me suis inscrite au sport.

    Et le pire : c'est que j'y vais. Ca me fait un bien fou !

    Bon courage.

    PS : pour ta fille, je ne me permets aucun conseil, c'est trop perso.

    2
    Dimanche 15 Février 2015 à 19:05

    Bicar :

    Non, je ne m'en fou pas. Et tu as raison, l'humour, chez moi, est ce qui reste quand on a tout enlevé. ;)

    Pour le BDSM, ça veut dire Bondage et discipline, domination et soumission, sado-masochisme. Ce qui recouvre pas mal de pratique sexuelle,impliquant ou non de la douleur. C'est un échange de pouvoir, des jeux de rôles.  Si ça t'intéresse, tu trouveras plein de d'explications sur internénette. :P

    Merci , j'aime bien avoir des commentaires et des avis. Je suis d'ailleurs un peu triste d'en avoir si peu. ça me fait plaisir de te lire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :